3 Forme avec «DE»

Ce trait a les deux valeurs "oui" et "non" et il permet de repérer les séquences d'un déterminant suivi de "de" (ou d'un adverbe suivi de "de" selon l'analyse adoptée), emplois combinés qui peuvent être analysés comme des occurrences d'un déterminant complexe.
En revanche, sont exclus le cas d'un déterminant précédé de cette préposition et le cas d'un pronom suivi de "de" qui exprime alors la partie d'un tout (ex : aucuns de ses amis signifiant alors "aucune personne parmi ses amis").

Oui

Les cas conformes au trait « formes avec DE » sont représentés par les déterminants indéfinis (moult, beaucoup, tant, trop, assez)

Exemples :
« Et tant mourra de gens d'esglise qu'on ne pourra trouver à qui conferer les benefices » (1500- 1550)
« Et durant son mauvais règne fera tant de cruautez et de persecucions [...] » ( 1450- 1500)
« Il y a moult de manieres d'arbre qui portent moult de manieres de fruitz » (1350- 1400)
« Moult de genz furent joyeux et liez »
« [...] qu'il naye faict beaucoup d'autres choies » ( 1550- 1600)
« Madame, vous avez tousjours assez d'excuses » (1550-1600)
« Quand l'oiseau trop de fois a quitté son gibier [...] » (1550-1600)

Non

Cette valeur est utilisée principalement pour trois types de cas exclus du trait « formes avec DE ».

* « de » antéposé
Exemples :
« Et li chevaliers anciens, qui engingneus ert de toz sens » (1250-1300) : On a annoté « non » car de est antéposé.
« Lors se merveille dont il vient et de quel chose li sovient » (1250-1300) : On a annoté « non » car de est antéposé.

* le cas des pronoms
Exemples :
« Plusieurs des seigneurs de l'ost vindrent souper à Paris avecques le roy » (1450-1500): Plusieurs est un pronom. ( Le sens de la phrase est alors « Plusieurs parmi les seigneurs de l'armée »)
« Cascuns d'ex le fait si très bien ke li autre s'en esbahiscent » (1200- 1250) : Cascuns est un pronom ( Le sens de la phrase est alors « Chacun d'eux le fait?.. »)
« [...] ne suis dans aucun de ces cas » (1700-1750) : Aucun est un pronom.

* Quelques cas délicats
« La lor vint novelle que mult des pelerins s'en aloient par autres chemins a autres porz » (1200-1250) : On peut hésiter sur la nature du mot mult.
+ Si c'est un pronom dans le sens de « beaucoup parmi les pelerins », on a annoté « non ».
+ Si c'est un déterminant dans le sens de « un grand nombre de pélerins », on a annoté « oui ».
« Et departi son avoir, que il devoit porter, a ses homes et a ses compaignons, dont il avoit mult de bons » : Ici mult est un pronom et pas un déterminant. On a donc annoté « non ».
"y ot occis bien jusqu'a .v.c. et moult de leur chevaus » : Ici moult est un pronom, il faut comprendre « beaucoup parmi leur chevaux ». On a donc annoté « non »
« il eus testé assez d'opinion que on l'eust assaillie » (1450-1500) Ici, assez est un adverbe et pas un déterminant, on a donc annoté « non »